DREAM CITY

DREAM CITY

Le projet

DREAM CITY est un festival pluridisciplinaire d’art contemporain organisé dans l’espace public exposant des œuvres issues d’un processus de fabrication artistique de plus de onze (11) mois, au cours desquels artistes tunisiens et étrangers sont invités à innover dans leurs pratiques artistiques en créant in situ dans un rapport de proximité avec le territoire et les populations.

Créé par Sofiane et Selma Ouissi, le concept DREAM CITY voit le jour en novembre 2007 et se poursuit en 2010, 2012, 2013 et 2015. Il s’inscrit dans le milieu artistique tunisien comme un acte de défi autour d’une esthétique contemporaine.

DREAM CITY a lieu à la Medina de Tunis où ses lieux usuels ou insolites, porteurs de vie sociale, de culture ou de patrimoine tels que cafés, maisons, chapelles, restaurants, écoles, places ou ruelles, sont les lieux de diffusion des créations contextuelles et originales des artistes.

DREAM CITY 2017, 6e Edition du Festival, vise à poursuivre l’invitation des communautés à découvrir différentes formes d’expressions artistiques tout en instaurant une relation inédite entre l’artiste, l’Art et les populations impliquées dans le processus créatif.

Les résidences de création

DREAM CITY est un projet qui s’émancipe de la forme traditionnelle de festival et de la seule monstration d’oeuvres préexistantes car il est aussi un processus de création, qui démarre en amont de la Biennale, et qui invite des artistes tunisiens et étrangers à la table du dialogue et du lien social, leur permettant d’intervenir directement auprès du public. En effet, les artistes participants arrivent vierges de tout projet artistique et c’est les interactions avec la ville, la rue et ses occupants (habitants ou usagers de la Medina), qui fera surgir une volonté de traiter par l’Art un aspect social, économique, politique ou urbain.

Dans DREAM CITY, l’artiste n’est pas une personne qui créée, loin des réalités et du public, c’est un citoyen producteur d’idée, un innovateur utilisant la production artistique comme un vecteur de partage d’opinions et de dialogue. De plus, dans DREAM CITY l’artiste est reconnu comme tel.

Cette approche et cette méthodologie, employées par l’Art Rue, permettent de faire de la Biennale DREAM CITY :

  • un espace de libre expression car il encourage les artistes à expérimenter plus de sociabilité et de citoyenneté en créant dans un rapport de proximité avec le territoire (création in situ) et les populations ;
  • un espace de libre circulation car il instaure des modes de relations inédits avec les populations, les citoyens, en les impliquant, directement ou indirectement, dans les processus d’exploration et de création des artistes.

Les éditions précèdentes

Télécharger le programme Dream City 2015

En novembre 2015, la 5ème édition du festival d’art en espace public Dream City a accueilli plus de 10000 festivaliers pour découvrir 23 propositions artistiques contemporaines (créations, films documentaires, expositions, concerts…) parsemées au gré de lieux ouverts et fermés de la médina de Tunis. Ce sont également un peu moins de 500 personnes mobilisées (artistes professionnels, citoyens, assistants de production, collaborateurs artistiques, bénévoles, techniciens, experts…) pour aboutir à 5 jours d’Art dans la ville.

Cette 5ème édition marque un changement dans l’histoire du festival. Elle pose les bases à la fois d’une nouvelle méthodologie de travail mais aussi ouvre la direction à un nouveau complice artistique, Jan Goossens, alors directeur artistique du Théâtre royal flamand, le KVS, à Bruxelles. Celui-ci qui partage la même vision que les fondateurs Selma et Sofiane Ouissi sur la place de l’Art et le rôle de l’artiste dans nos sociétés. Pour eux, l’art est le ciment d’une société nouvelle, vecteur de cohésion sociale et interculturelle d’où la thématique choisie alors : Art et lien social. Jan Goossens travaille notamment en Afrique Sub-saharienne et s’attache à mettre en place des projets interrogeant des contextes sociaux et territoriaux.

Les artistes de la programmation choisis pour leur sensibilité et leur engagement artistique – et non plus sélectionnés sur un appel à candidature comme cela était le cas sur les éditions précédentes – ont dû créer une oeuvre contextuelle avec, autour, et/ou pour une population donnée.

 

Œuvres et artistes programmés

A cinema of dreams – Wildworks [théâtre de paysage]/ROYAUME-UNI
Alors que je m’envole loin – Omar Abusaada [théâtre]/SYRIE
Black show – Malek Gnaoui [performance]/TUNISIE
Cemetary state – Filip de Boeck [vidéo]/BELGIQUE
De fil en aiguille – Sonia Kallel [installation]/TUNISIE
Dead Meat Moving – Malek Gnaoui [vidéo]/TUNISIE
Echos d’un passage – Pedro Serrazina [vidéo]/PORTUGAL
Enjoy poverty – Renzo Martens [vidéo]/PAYS-BAS
Fils, Filaments… – collectif Doolesha [expérience urbaine]/TUNISIE
Grande maison – Laila Soliman et Ruud Gielens [performance]/EGYPTE-BELGIQUE
La porte portable – Tim Zulauf [performance]/SUISSE
Les hommes de Sabra – Souad Ben Slimane et Jean-Claude Delore [théâtre]/TUNISIE-FRANCE
Lettres à Max – Eric Baudelaire [film documentaire]/FRANCE
Mon Tunis – Faten Gaddès [performance photographie]/TUNISIE
Musée national de l’appareil sécuritaire de l’Etat – Laila Soliman et Ruud Gielens [installation et performance]/EGYPTE-BELGIQUE
No man’s land – compagnie Ntsoana [danse]/AFRIQUE DU SUD
Oucham – Wassim Ghozlani [performance et photographie]/TUNISIE
Tunis 1959 – Yona Friedman [architecture]/FRANCE
Un regard et Mutations – Kiripi Katembo [photographie]/CONGO
Weld Men – Fakhri el Ghezal [photographie]/TUNISIE

Télécharger le programme Dream City 2013

Le festival d’art en espace public Dream City pose ses valises en mai 2013 en France, à l’Estaque, accueilli dans le cadre de Marseille-Provence 2013, Capitale européenne de la Culture.

Ainsi entre 20 0000 et 25 000 festivaliers ont pu découvrir la singularité de la démarche de Dream City conçu comme une œuvre d’art globale, une chorégraphie interprétée par les spectateurs eux-mêmes véhiculant l’énergie d’œuvre en œuvre. Il s’agit alors de donner à voir la qualité artistique de la programmation d’œuvres d’artistes tunisiens, marseillais et méditerranéens et l’attention toute particulière portée par Selma et Sofiane Ouissi, fondateurs et directeurs artistiques de Dream City, à l’inscription de la manifestation dans le tissu local. Dream City, Voyage à l’Estaque, a été accueillie par les habitants, les commerçants qui lui ont ouvert leurs portes, leur intimité et leur histoire. Autant d’aspects qui ont motivé cette invitation par Karwan.

 

Œuvres et artistes programmés

Babel suite et fin – Marianne Catzaras [photographies installation]/ TUNISIE
Carton plein Mini Maousse 4 – [microarchitecture] / FRANCE-TUNISIE
Change ta classe [architecture] / MARSEILLE-FRANCE
Fin de série – Souad ben Slimane [théâtre] / TUNISIE
Hadra Fergha – Zied Meddeb Hamrouni & Mohsen Ben Cheikh [installation sonore] / TUNISIE
Halquoum – Fakhri El Ghezal [installation vidéo] / TUNISIE
Icla – Ensemble Télémaque [musique] / MARSEILLE-FRANCE
Jardin culinaire – [découverte gourmande] / MARSEILLE-FRANCE
L’Antilivre – Mustapha Benfodil [lecture performance] / ALGERIE
La voix des gens – Théâtre Phou [média et danse-théâtre] / TUNISIE
Le ciel est par-dessus le toit – collectif Wanda [installation-architecture] / TUNISIE
Le temps des sirènes – Antonella Fiori & Jean-François Marc [poésie-art-patrimoine] / MARSEILLE-FRANCE
My father looks for an honest city – Bassim Magdy [art vidéo] / EGYPTE
Opérator – Alia Sellami [performance vocale et sonore] / TUNISIE
Parti facelook / parti facelike – Mouna Jemal & Wadi Mhiri [performance installation] / TUNISIE
Promenade zéro – Puzzle-d – cie Eekuïpoiz [installation, danse, cirque] / GRECE
Sketchcrawl – école supérieure des Beaux-Arts [Dessins] / MARSEILLE-FRANCE
Stambeli urbain – Chabbouba [musique] / TUNISIE
The wishes tree – Raeda Saadeh [performance interactive] / PALESTINE
Tisser la médina – Sonia Kallel [vidéo installation] / TUNISIE
Transparent evil – Roy Samaha [art vidéo] / LIBAN

Télécharger le programme Dream City 2012

La 3ème édition du festival d’art en espace public Dream City a eu lieu en octobre 2012 autour du thème «L’artiste face aux libertés» – ou l’art dans son exercice de la démocratie. Cette édition a la particularité d’avoir eu lieu dans la médina de Tunis puis dans celle de Sfax mais aussi d’être historiquement la première post révolution tunisienne.

Il ne s’agit plus alors seulement pour les artistes de se réapproprier l’espace public dans le cadre d’un état totalitaire mais de s’impliquer dans le processus démocratique et de sensibiliser le politique et l’Etat à la présence de la communauté artistique. Les différentes formes artistiques doivent être respectées et prises en compte politiquement. L’artiste pose un regard critique et poétique sur les nouvelles conditions politiques et sociales du pays et de la région. Et l’art a le pouvoir d’engager de nouvelles perspectives dans ces domaines.

Dans les faits, Dream City, c’est, en 2012, 10000 visiteurs qui découvrent une quarantaine de propositions artistiques contemporaines (22 créations tunisiennes, 4 créations d’artistes étrangers en résidence, 5 compagnies invitées…) le long de quatre itinéraires artistiques colorés proposant arts vivants, arts visuels, littérature, musique, arts numériques, performances, etc. Le public découvre les œuvres d’une centaine d’artistes nationaux et internationaux au fil du cœur labyrinthique des villes de Tunis et de Sfax.

 

Œuvres et artistes tunisiens programmés

Babel suite et fin – Marianne Catzaras [installation photographique]
Cherche Saadia désespérément – Naoufel Azara [théâtre]
Change ta classe Sfax – Chema Gargouri H’Baieb [architecture]
Change ta classe Tunis – Rym Abid [architecture]
Counfa – Héla Ammar [photographie / installation]
Electron libre – Imen Smaoui [danse performance]
Et soudain s’ouvrent les portes de la Cité-village – Taoufik Jebali [théâtre]
Fin de série – Souad Ben Slimane [théâtre]
Je ne suis l’ombre de personne – Marion et Ghazi Frini ([danse / vidéo / théâtre d’ombres]
Karakuz / « Oeil noir » ou la sagesse des petits ébranlements populaires – Meriem Bouderbala [installations]
Khira w Rochdi – Malek Sebaï [danse]
La voix des gens – Théâtre Phou [média & danse théâtre]
Le ciel est par-dessus le toit – Collectif Wanda [architecture]
Le conteur, chronique d’une disparition – Nacer Khemir [conte / vidéo installation]
Opérator – Alia Sellami [performance vocale et sonore]
Parti Facelook / Parti Facelike – Mouna Jemal et Wadi M’Hiri [performance installation]
Réflexions/ Reflections – Yassine Meddeb Hamrouni et Tarek Louati [installation / musique & vidéo en temps réel]
Stambeli urbain – Chabbouba [musique]
Super-Tunisian… extra time – Moufida Fedhila [performance]
Tisser la médina – Sonia Kallel [parcours sonore / vidéo installation]

Œuvres et artistes programmés

Au milieu du gué – Dries Verhoeven [spectacle interactif] / PAYS-BAS
Blind Ambition – Hassen Khan [art vidéo] / EGYPTE
Dissidents, les artisans de la liberté – Ruth Zylbermann [performance] / FRANCE
Domini public – Roger Bernat [performance interactive] / ESPAGNE
La traversée – Elisabeth Leuvrey [art vidéo] / FRANCE
Le Bulb – Pixel 13 [art numérique] / FRANCE
My father looks for an honest city – Bassim Magdy [art video] / EGYPTE
SHÉ WÈRÈ – Tobi Ayédadjou [performance]/ BENIN
Temporary museum of art – Stephen Hobbs & Marcus Neustetter – The Trinity Session [art vidéo] / AFRIQUE DU SUD
The wishes tree – Raedda Saadeh [performance]/ PALESTINE
Yao-Ming Tunis – Mohamed Allam [installation urbaine] / EGYPTE
ZUT! Zone d’usurpation temporaire – Dorsaf Ben Nasser [performance]/ FRANCE

Littérature

Françou témoin, à corps et à coeur – François Grange / FRANCE
L’Antilivre – Mustapha Benfodil / ALGÉRIE
La sérénade d’Ibrahim Santos – Refka Taieb Payssan et Yamen Manaï / TUNISIE -FRANCE

CinéDream

Vu de Bizerte, Ramadan 2012 – Jilani Saadi [cinéma] / TUNISIE
Jiha – Ridha Tlili [cinéma] / TUNISIE
Fellaga 2011 – Rafik Omrani [cinéma] / TUNISIE

Musique – Dream City Off

Chant et luth – Lobna Noomene & Mehdi Chakroune du groupe Hess / TUNISIE
Guitare électrique – Jihed Bedoui / TUNISIE
Luth – Fadhel Boubaker / TUNISIE

Exposition photographique urbaine

« Libres corps en espace public » – Curatrice invitée : CéCiL Thuillier

Artistes

Kiripi Katembo / REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
Kourosh Adim / IRAN
Li Wei / CHINE
Mouna Karray / TUNISIE

Télécharger le programme Dream City 2010

Lors de sa 2ème édition sur le thème « Rêver sa ville », le festival d’art en espace public Dream City créé en 2007 par les danseurs et chorégraphes Selma et Sofiane Ouissi a accueilli près de 10 000 visiteurs dans la médina de Tunis pendant 4 jours.

Dream City 2010, ce sont 4 itinéraires artistiques urbains d’art contemporain, 40 œuvres d’artistes nationaux et internationaux (plasticiens, circassiens, scénographes, chorégraphes, comédiens, musiciens, etc.) dont 24 créations, toujours avec la même règle du jeu : le rêve et la ville, cheminement artistique et cheminement à pied, l’urbain et la poésie, l’interdisciplinarité et la convivialité.

C’est aussi en amont et pendant le festival : une exposition de l’artiste photographe Patricia K.Triki sur les panneaux et les réseaux publicitaires urbains, des temps de débat vivant et la naissance de la revue spécialisée Z.A.T. (Zone Artistique Temporaire).

 

Œuvres et artistes tunisiens programmés

100 Lieux – Collectif Atelier sans titre [installation]
Carton plein – Cité de l’Architecture de Paris, Alia Ben Ayed et l’Ecole d’Architecture de Tunis [microarchitecture]
Ce que Tunis m’a dit – Béatrice Dunoyer, Fathi Akkari et Fatma Ben Saidane [lecture]
Faut-il suivre la ligne du light ? – Yamen Abidi & Mahrane Hannachi [cirque]
Free art / Free – Patrici K.Triki [photographie]
Halquoum – Fakhri el Ghezal [installation]
Inventaire – Héla Ammar [installation]
Jugement Avant Dernier – Sonia Kallel [installation]
Kharbga city – programmation scolaire
L’aveuglement – Youssef Seddik d’après le roman de José Saramego [conte]
Le sacre du temps – Imen Smaoui [danse]
Mise en plis – Dalel Tangour [installation]
Mur…murs de la ville – Alia Sellami [musique / performance]
Padam… Padam… – Souad Ben Slimane [théâtre]
Pluies de septembre sur Tunis – Ahmed Mahfoudh [lecture]
Prison des délits de cœur – Sondos Belhassen, Malek Sebaï et Patricia K.Triki [danse / installation]
(Sans titre) – Marianne Catzaras [photographie / poésie]
(Sans titre) – vie site.com [installation / architecture]
Shinigami san – Zied Meddeb Hamrouni [musique / installation]
T’laà essaboune n’dhif – Faten Rouissi [installation]
Tournez-vous Ibn Khaldoun… – Slah Ben Ayed [poésie]
Vert paradis – Wafa Ammari [vidéo installation]
Warda Arbi – Hatem Karoui, Ghazi Zaghbani et Mohamed Dahech [performance]

Œuvres et artistes étrangers programmés

Amalgames – Ex nihilo [danse] / FRANCE
Arborescence – ParadeDesign [installation] / FRANCE
Assemblements – Ex nihilo [danse] / FRANCE
Cabaret Crusades : The Horror Show File – Wael Shawki [vidéo] / EGYPTE
Collapse – B.Abbas et R.Abou Rahme [vidéo] / PALESTINE
Die Tanzstunde – Maren Strack [installation vidéo] / ALLEMAGNE
Floor of the forest – Trisha Brown [danse / installation] / ETATS-UNIS
Muddclubsolo – Maren Strack [performance] / ALLEMAGNE
Photographies et films – Ulrike Ottinger / ALLEMAGNE
Structure urbaine et graffiti – Zedz [installation et performance] / PAYS-BAS
Tarzan – Johann Lorbeer [performance] / ALLEMAGNE
The cave – Wael Shawki [vidéo] / EGYPTE
The shoemaker – Ahd Kamel [vidéo] / ARABIE-SAOUDITE – ETATS-UNIS
Trajets de Vie, Trajets de Ville – Ex nihilo [vidéo] / FRANCE
Vacuum – Raeda Saadeh [vidéo] / PALESTINE
Ytong – Maren Strack [performance] / ALLEMAGNE

Télécharger le programme Dream City 2007

Les danseurs et chorégraphes tunisiens Selma et Sofiane Ouissi conçoivent en novembre 2007, pour la ville de Tunis, le festival d’art en espace public Dream City. Cette création pensée comme une chorégraphie urbaine répond à un sentiment d’urgence en Tunisie. En effet, lors d’un passage radio sur les ondes nationales, Selma Ouissi est censurée alors qu’elle appelle les artistes à prendre place sur l’espace public dans le cadre d’une marche pacifique pour rendre physiquement visible les métiers de l’Art.

C’est suite à cette épisode et face à l’urgence qu’elle a révélée que Selma et Sofiane Ouissi pense à une démarche artistique citoyenne et collective pour se réapproprier un espace public confisqué par le politique. Il s’agira alors de créer une tactique artistique pluridisciplinaire où l’Art se saisit de la Cité.
Dream City naît du dialogue de Selma et Sofiane Ouissi avec leur ville, Tunis.

Ainsi, pour sa 1ère édition le festival met en lumière une trentaine de jeunes artistes tunisiens invités par Selma et Sofiane Ouissi à réfléchir et travailler autour du lien Ville / Art/ Espace.
Leurs créations sont présentées aux 5000 festivaliers sous forme de deux parcours artistiques colorés d’art contemporain. Le spectateur choisit une couleur et déambule librement d’un lieu à un autre, d’un spectacle à un autre.

 

Oeuvres et artistes programmés

Agitations – Haythem Zakaria [vidéo]
Conversations – Kais Zaïed [vidéo]
El Farachou – Kais Zaïed & Imen Smaoui [vidéo danse]
Hadha mahou outar – Amel Bouslama & Feriel Bouhadiba [musique installation]
Hadra Fergha – Mohsen Ben Cheikh & Zied Meddeb Hamrouni [musique électronique interactive]
Koum ech akhirtik rakda… – Cie Théâtre Phou avec la participation de Souad Ben Slimane [théâtre]
Le Champ des Baleines Jaunes – Alia Sellami & Rouma Belhiba [installation]
Les Fenêtres du Paradis – Alia Sellami & Rouma Belhiba [installation sonore interactive]
Manel wu Saoussen – Malek Sebaï, Sondos Belhassen, Khaoula El Hadef, Patricia K. Triki [danse]
MATASANOTREVOTRELEUR ? – Wafa Ammari [vidéo]
Nevralgie – Haythem Zakaria [vidéo]
Noukbet Eddoukena – Aly M’rabet & Salah Barka [performance]
Oxymore – Kais Zaïed [vidéo]
Paysage Sonore – Akram Abassi [installation sonore]
Rue de la communication, Impasse Sidi Belhassen, 74bis – Abdelmonâam Chouayet avec Fatma Abd Elmajid [théâtre]
Sans Titre … – Abdlaziz Belgaïed & Habib Zekri [atelier performance]